La couverture sanitaire universelle n'est pas un concept nouveau ; de l'Égypte ancienne au monde d'aujourd'hui, la plupart des sociétés ont reconnu l'importance de garantir à tous les individus l'accès à des soins de santé de qualité. Notre compréhension de la CSU a été façonnée par des philosophes, des économistes et des politologues autant que par le secteur de la santé, les individus, les soignants et les communautés. Nous avons consacré la santé comme un droit humain, lié la nécessité de systèmes de santé solides à la réalisation de l'équité en matière de santé et construit une architecture mondiale de la santé qui favorise la collaboration et la responsabilité mutuelle.

Voir un aperçu de quelques étapes mondiales dans notre cheminement collectif vers la CSU.

1946
  • 1946 La Constitution de l'OMS reconnaît le droit à la santé

    La possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale."

     

    Lire la suite
  • 1978 La Déclaration d'Alma-Ata réaffirme la nécessité de parvenir à la santé pour tous

    Réunis à Almaty, au Kazakhstan, en 1978, 134 États membres de l'OMS, lors de la Conférence internationale sur les soins de santé primaires (SSP), ont souligné le rôle des gouvernements dans la protection du droit à la santé et l'importance des SSP comme pierre angulaire des réformes du système de santé pour parvenir à l'équité en santé.

    Les gouvernements ont une responsabilité à l'égard de la santé de leur population qui ne peut être assumée que par la mise en place de mesures sanitaires et sociales adéquates."

     

    Lire la suite
  • 2001 Déclaration d'Abuja

    Les membres de l'Union africaine se sont réunis à Abuja, au Nigeria, en 2001 et se sont engagés à allouer davantage de ressources aux problèmes de santé, en mettant notamment l'accent sur le VIH, le paludisme et la tuberculose. Les militants se sont ralliés à la déclaration d'Abuja et ont demandé à leurs gouvernements de respecter l'engagement d'augmenter les dépenses de santé nationales.

    Nous nous engageons à fixer l'objectif d'allouer au moins 15 % de notre budget annuel à l'amélioration du secteur de la santé."

     

    Lire la suite
  • 2007 Lancement du Partenariat international pour la santé

    Le Partenariat international pour la santé (IHP+) a été lancé en 2007 en tant que partenariat international visant à améliorer l'efficacité de la coopération au développement dans le domaine de la santé afin de contribuer à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. L'approche de l'IHP+ consistait notamment à soutenir, de manière bien coordonnée, des plans de santé nationaux solides et complets dirigés par les pays et les gouvernements. L'IHP+ est devenu CSU2030 en 2016. En savoir plus sur la transformation et l'histoire de CSU2030.

     

    Lire la suite
  • 2008 Rapport sur la santé dans le monde 2008

    Soins de santé primaires : maintenant plus que jamais

    Publié 30 ans après Alma Ata, ce rapport a réaffirmé le rôle des soins de santé primaires (SSP) dans les systèmes de santé et s'est concentré sur la réalisation de l'équité. Il a suggéré des réformes dans quatre principes fondamentaux des SSP : (a) la couverture sanitaire universelle (b) les services centrés sur la personne (c) les politiques publiques saines (d) le leadership.

    "L'étape fondamentale qu'un pays peut franchir pour promouvoir l'équité en santé est de tendre vers une couverture universelle : un accès universel à la gamme complète de services de santé personnels et non personnels dont il a besoin, avec une protection sociale de la santé.

     

    Lire le rapport
  • 2010 Rapport sur la santé dans le monde : le financement des systèmes de santé : le chemin vers une couverture universelle

    Le Rapport sur la santé dans le monde 2010 de l'OMS a mis l'accent sur ce que les gouvernements peuvent faire pour réformer le financement des soins de santé afin de parvenir à la CSU, sur la base d'études de cas et de nouvelles recherches. Le rapport présente des mesures à prendre dans trois domaines : (a) lever davantage de fonds pour la santé ou diversifier les sources de financement, (b) fournir ou maintenir un niveau adéquat de protection contre les risques financiers, (c) améliorer l'efficacité et l'équité dans la manière dont les fonds sont utilisés.

    La couverture universelle exige un engagement à couvrir 100 % de la population. Chaque pays peut faire quelque chose pour se rapprocher de la couverture universelle ou maintenir ce qu'il a réalisé."

     

    Lire la suite
  • 2012 Première résolution des Nations unies en faveur de la CSU

    L'Assemblée générale des Nations unies a approuvé, le 12 décembre 2020, une résolution exhortant les pays à accélérer les progrès en matière de CSU en tant que priorité essentielle du développement international.

    Il est essentiel de prendre en considération les besoins des segments vulnérables de la société, notamment les segments les plus pauvres et marginalisés de la population, les peuples autochtones et les personnes handicapées."

    Lors de la gestion de la transition du système de santé vers la couverture universelle, chaque option devra être élaborée dans le contexte épidémiologique, économique, socioculturel, politique et structurel particulier de chaque pays, conformément au principe d'appropriation nationale."

     

    Lire la suite
  • 2015 Lancement des Objectifs de développement durable

    Lors d'un sommet historique des Nations unies en septembre, les dirigeants mondiaux ont adopté 17 objectifs de développement durable (ODD) de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Il s'agit notamment de :

    ODD 3: Bonne santé et bien-être : Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.

    • Cible 3.8 : Réaliser la couverture sanitaire universelle, y compris la protection contre les risques financiers, l'accès à des services de santé essentiels de qualité et l'accès à des médicaments et vaccins essentiels sûrs, efficaces, de qualité et abordables pour tous.

    Pour promouvoir la santé physique et mentale et le bien-être, et pour prolonger l'espérance de vie de tous, nous devons parvenir à une couverture sanitaire universelle et à un accès à des soins de santé de qualité. Personne ne doit être laissé de côté."

    – Programme de développement durable à l'horizon 2030, paragraphe 26

     

    Voir les objectifs
  • 2015 Suivi de la Couverture sanitaire universelle : Premier rapport de suivi mondial

    L'OMS et la Banque mondiale ont publié le premier rapport de suivi mondial visant à évaluer les progrès des pays en matière de CSU. Le rapport note qu'en 2013, au moins 400 millions de personnes n'avaient pas accès à au moins un service de santé essentiel. Il examine l'accès mondial aux services de santé, tels que l'accès à l'eau potable et à l'assainissement, la planification familiale, l'accouchement assisté par du personnel qualifié, les soins prénatals, la vaccination des enfants, la thérapie antirétrovirale et le traitement de la tuberculose.

     

    Lire la suite
  • 2016 G7 Ise-Shima Vision for Global Health

    Les dirigeants présents au 42e sommet du G7 accueilli par le Japon se sont engagés à prendre des mesures concrètes pour faire progresser la santé mondiale et renforcer l'architecture sanitaire mondiale. La déclaration "Vision pour la santé mondiale" reconnaît l'importance de la réalisation de la CSU et le lien nécessaire avec le renforcement des systèmes de santé (RSS), et soutient la mise en place de la stratégie CSU2030 (voir ci-dessus, lancement d'IHP+ en 2007).

     

    Lire la suite
  • 2017 Déclaration des dirigeants du G20 : Façonner un monde interconnecté (Hambourg)

    Nous rappelons que la couverture sanitaire universelle est un objectif adopté dans l'Agenda 2030 et reconnaissons que des systèmes de santé solides sont importants pour faire face efficacement aux crises sanitaires. Nous demandons à l'ONU de maintenir la santé mondiale au premier rang des priorités politiques et nous nous efforçons de mener une action coopérative pour renforcer les systèmes de santé dans le monde entier, notamment en développant le personnel de santé."

     

    Lire la suite
  • 2017 Premier forum de l'OMS sur la santé en Afrique

    Accueilli par le Rwanda, le forum avait pour thème "Les gens d'abord : La voie vers la Couverture sanitaire universelle en Afrique", le forum a exploré les priorités et les défis des systèmes de soins de santé en Afrique et les recommandations pour atteindre la santé pour tous.

     

    Lire le rapport
  • 2017 Première journée de la CSU

    Les Nations unies ont proclamé le 12 décembre Journée internationale de la Couverture sanitaire universelle (Journée de la CSU) par la résolution 72/138. Du 12 au 15 décembre, le Forum CSU de Tokyo a rassemblé des gouvernements, des institutions multilatérales et bilatérales, des universitaires, le secteur privé et la société civile pour se mobiliser autour de l'appel mondial en faveur de la CSU.

    Lire le résumé du blog et le lien vers la déclaration du CSEM.

  • 2018 Déclaration d'Astana sur les Soins de santé primaires

    40 ans après la déclaration historique d'Alma-Ata, les dirigeants du monde entier se sont engagés à renforcer leurs SSP à Astana, au Kazakhstan. La déclaration comprend des engagements dans quatre domaines clés : (1) faire des choix politiques audacieux en faveur de la santé dans tous les secteurs ; (2) mettre en place des soins de santé primaires durables ; (3) responsabiliser les individus et les communautés ; et (4) aligner le soutien des parties prenantes sur les politiques, stratégies et plans nationaux.

    Nous estimons qu'il est éthiquement, politiquement, socialement et économiquement inacceptable que les inégalités en matière de santé et les disparités dans les résultats sanitaires persistent... Nous envisageons des soins de santé primaires et des services de santé de haute qualité, sûrs, complets, intégrés, accessibles, disponibles et abordables pour tous et partout, fournis avec compassion, respect et dignité par des professionnels de la santé bien formés, compétents, motivés et engagés."

     

    Lire la suite
  • 2018 Lancement du Groupe d’amis de la CSU et de la Santé mondiale

    Le Groupe d'amis de la CSU a été créé en décembre 2018 en tant que plateforme informelle permettant aux États membres de l'ONU de créer une dynamique en vue de la réalisation de la CSU d'ici 2030. Ce Groupe a contribué à la Déclaration politique de la réunion de haut niveau sur la couverture sanitaire universelle en septembre 2019. Le Groupe compte 64 pays et zones membres, et est actuellement coanimé par le Japon, la Thaïlande et la Géorgie.

     

    Lire la suite
  • 2019 La réunion de haut niveau des Nations unies sur la CSU

    La Déclaration politique s'engage à réaliser la CSU d'ici 2030

    Nous nous engageons à [...] veiller à ce que personne ne soit laissé de côté, en nous efforçant d'atteindre d'abord les plus éloignés, en nous fondant sur la dignité de la personne humaine et en reflétant les principes d'égalité et de non-discrimination, ainsi qu'à donner des moyens d'action à ceux qui sont vulnérables ou en situation de vulnérabilité et à répondre à leurs besoins en matière de santé physique et mentale, qui sont pris en compte dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030, notamment tous les enfants, les jeunes, les personnes handicapées, les personnes vivant avec le VIH/sida, les personnes âgées, les peuples autochtones, les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, ainsi que les migrants."

     

    Lire la suite
  • 2019 Première session conjointe des ministres des Finances et de la Santé du G20

    Organisée à Osaka, au Japon, en juin 2019, la toute première session conjointe a réuni les ministres de la santé et des finances des pays membres du G20 et a demandé aux pays invités de se concentrer sur le financement de la santé pour atteindre la CSU. Les résultats comprennent la compréhension partagée du G20 sur l'importance du financement de la CSU dans les pays en développement.

     

    Lire la suite
  • 2020 Session spéciale de l'AGNU sur le COVID-19

    L'Assemblée générale des Nations Unies a tenu une session spéciale pour discuter des impacts de la pandémie de COVID-19 sur les personnes, les sociétés et les économies et pour esquisser une réponse multiforme et coordonnée nécessaire pour faire face à cette crise.

    Pour l'avenir, la reprise après la pandémie de COVID-19 doit s'attaquer aux conditions préexistantes qu'elle a exposées et exploitées, depuis les lacunes des services de base jusqu'au réchauffement climatique. Des systèmes de santé plus solides et une Couverture santé universelle doivent être une priorité"

    – Déclaration du Secrétaire général de l'ONU, António Guterres

     

    Lire la suite
  • 2020 Note de synthèse du Secrétaire général des Nations Unies sur la CSU et le COVID-19

    La note d'orientation, ? COVID-19 et couverture santé universelle ? souligne le lien critique entre les objectifs mondiaux pour atteindre la CSU et la réponse à la pandémie de COVID-19. Lors du lancement du mémoire, le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a noté :

    Tous les pays ont accepté d'œuvrer en faveur de la couverture sanitaire universelle dans le cadre de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Mais nous ne pouvons pas attendre 10 ans. Nous avons besoin d'une couverture sanitaire universelle, y compris en matière de santé mentale, dès maintenant, pour renforcer les efforts contre la pandémie et nous préparer aux crises futures."

     

    Lire la suite
  • 2020 Examen du premier état des engagements en faveur de la CSU

    À l'occasion de la Journée mondiale de la CSU 2020, le projet CSU2030 a publié la première synthèse de Etat de l'engagement CSU. Elle s'articule autour des huit domaines d'engagement couverts par la Déclaration politique sur la CSU de 2019 et présente un examen multipartite sur les progrès réalisés en matière de CSU dans le monde.

     

    Lire la suite
  • 2020 Lancement du Plan d'action mondial (GAP)

    Le Plan d'action mondial pour une vie saine et le bien-être pour tous rassemble 13 agences multilatérales de santé, de développement et d'aide humanitaire afin de mieux aider les pays à accélérer les progrès vers les ODD liés à la santé. Les 13 agences sont Gavi, l'Alliance du vaccin ; le Mécanisme de financement mondial pour les femmes, les enfants et les adolescents (GFF) ; l'Organisation internationale du travail (OIT) ; le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (le Fonds mondial) ; le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) ; Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ; Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) ; Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ; Unitaid ; Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes) ; Groupe de la Banque mondiale ; Programme alimentaire mondial (PAM) et Organisation mondiale de la santé (OMS). Bien que chaque agence ait un mandat spécifique, les agences en tant que groupe se complètent mutuellement. Ensemble, les agences travaillent à faire progresser toutes les cibles de l'ODD 3 et, collectivement, elles canalisent environ un tiers de l'aide au développement pour la santé chaque année.

     

    Lire la suite
  • 2021 Déclaration du G7 sur la santé

    Dirigeants du G7, réunis au Royaume-Uni en 2021, ont réaffirmé l'importance accordée à la CSU lors de la crise du COVID-19, en notant que pour progresser en matière de sécurité sanitaire mondiale, il faut donner la priorité à la CSU et au renforcement des systèmes de santé.

     

    Lire la suite
  • 2021 Lancement de la Coalition de partenariats pour la CSU et la santé mondiale

    La Coalition de partenariats pour la CSU et la Santé mondiale réunit des responsables et des acteurs de plaidoyer de la santé dans le but commun d'aligner les efforts de plaidoyer et de responsabilisation afin de réaliser la CSU et de faire progresser les ODD. La Coalition travaillera ensemble pour aider les États membres et les autres parties prenantes à : (a) Accélérer les efforts politiques de haut niveau autour de la responsabilité sociopolitique pour garantir que les populations vulnérables bénéficient d'un accès la CSU (b) Soutenir la coordination entre les diverses initiatives existantes en matière de santé et les actions conjointes de suivi des réunions de haut niveau des Nations unies pour la préparation des futures réunions de haut niveau des Nations unies sur l'agenda de la santé (c) Renforcer les mécanismes de responsabilité existants pour les ODD afin d'intensifier les efforts sur les ODD liés à la santé d'ici 2023 et au-delà.

     

    Lire la suite
  • 2023 La réunion de haut niveau des Nations unies sur la CSU

    À l'horizon 2023, la réunion de haut niveau de l'ONU sur la CSU sera un moment crucial pour attirer l'attention sur la CSU et relancer les engagements des pays du monde entier.

    Rejoignez-nous pour la Journée de la CSU, la prochaine étape mondiale sur la voie de la CSU !

     

    En savoir plus
En route pour 2023 !