Perspectives de la société civile sur la réalisation de la couverture sanitaire universelle

9 déc. 2021

Le 12 décembre 2012, l'Assemblée générale des Nations Unies a approuvé à l'unanimité une résolution sur la couverture sanitaire universelle (CSU), exhortant les pays à accélérer la transition vers l'accès universel à des services de santé de qualité et abordables pour tous. Les gouvernements ont réaffirmé leur engagement à réaliser la CSU lors de la Réunion de haut niveau des Nations Unies (UN RHN) en septembre 2019 par le biais d'une déclaration politique sur la CSU. Avant ce moment critique, les champions et défenseurs de la CSU de tous les secteurs du monde ont mobilisé l'attention politique de haut niveau et développé le Demandes clés du mouvement CSU, un ensemble de requêtes de base pour que les dirigeants prennent des mesures en faveur de la CSU.

Pour suivre les progrès de ces engagements, UHC2030 publie le État d'engagement envers la CSU examen qui fournit une vue multipartite du statut de la CSU. Il comprend des profils de données par pays qui présentent un instantané des principaux domaines d'engagement dans la Déclaration politique de 2019 sur la CSU et un rapport de synthèse mondial avec les contributions d'un éventail de parties prenantes, y compris la société civile. L'examen est un outil important pour soutenir les processus de responsabilisation au sein des pays et entre eux.

Des engagements à l'action : Perspectives de la société civile sur la réalisation de la couverture sanitaire universelle résume les résultats de 19 groupes de discussion menés parallèlement à ce processus d'examen multipartite. Ils ont été planifiés et dirigés par le Mécanisme d'engagement de la société civile pour la CSU2030 (CSEM) avec l'APCASO, le Conseil mondial de la santé, la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Living Goods, NCD Alliance, People?s Health Movement, ONUSIDA et les partenaires nationaux. .

Les conversations des groupes de discussion ont mis en évidence des problèmes importants que les gouvernements et autres décideurs devraient aborder pour garantir que les politiques de CSU sont inclusives et équitables. Les participants étaient pour la plupart des représentants d'organisations de la société civile (OSC) et de réseaux, ou de communautés souvent laissées pour compte. Leur compréhension des progrès réalisés dans chaque domaine d'engagement complète le processus d'examen multipartite avec des récits d'expériences vécues, des informations de terrain sur les lacunes des politiques et des pratiques, et des recommandations pour la voie à suivre.

Nous espérons que ces réflexions et recommandations de la société civile serviront de jalons sur la voie de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la CSU en 2023, la prochaine opportunité mondiale de réunir toutes les parties prenantes et de se réengager à atteindre la santé pour tous.

Télécharger Perspectives de la société civile et consultez un résumé de deux pages des principales conclusions ci-dessous !

Des groupes de discussion se sont tenus au Bhoutan, au Burkina Faso, au Cambodge, en Colombie, en Égypte, en Géorgie, en Inde, au Japon, au Kazakhstan, au Kenya, en RDP lao, au Mexique, au Népal, au Niger, au Pakistan, en Afrique du Sud, aux États-Unis (US), au Vietnam. Un groupe de discussion distinct comprenait des participants de sept pays de la région des Caraïbes : Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Dominique, Haïti, Saint-Vincent-et-les Grenadines.

[Événement de lancement] PERSPECTIVES DES PARTICIPANTS DES PAYS

Le 15 décembre, un événement organisé par la société civile marquant la Journée de la CSU 2021 a partagé les principales conclusions de ce rapport de synthèse et de l'examen de l'état de l'engagement de la CSU en 2021. Les orateurs comprenaient des représentants de la société civile et de la communauté qui ont participé et co-organisé les groupes de discussion. Voir l'enregistrement.